Actions et Activités

Actions Les actions menées par Un Monde Avenir se sont appuyées sur trois points essentiels qui constituent le leitmotiv de ses activités. Ces axes clés sont :-...

Cérémonie du SCHOLARSHIP 2017

L'ONG un monde avenir fidèle à sa tradition depuis plus d'une décénie a organisé le vendredi 25 août 2017

Visite du Consul des Etats Unis d'Amérique, au...

PROROGATION DU MANDAT DES DEPUTES : DECLARATION DE L’ONG...

Le 13 juin 2018, le président de la République Paul Biya a envoyé une correspondance au président du Senat, dans...
Read more

ELECTIONS SENATORIALES DU 25 MARS 2018 : DECLARATION DE...

Le 07 Février 2018, le Président de la République du Cameroun, a signé le décret n° 2018/103 du 07 Février 2018...
Read more

Compétition : Et de trois pour les Prix jeunesse...

L’appel à candidature du concours qui célèbre l’innovation de la jeunesse a été lancé.  La...
Read more

La jeunesse africaine réclame un siège à la table...

Une nouvelle vague balaie l’Afrique, et les élections sur le continent amènent un leadership plus jeune...
Read more

ONG UN MONDE AVENIR RECRUTE : Appel à manifestation...

Dans le cadre du projet Programme D’Encadrement des Jeunes à la Démocratie et participation politique des jeunes,...
Read more

Crise Anglophone: Le cri de détresse des Evêques

L'autorité religieuse vient une fois de tirer la sonnette d'alarme sur l’insécurité qui règne dans la partie...
Read more
Load More

Le 30 Juin de l’an deux mille seize, Au lieu dit  Foyer de la Jeunesse situé sis AKWA, s’est tenue une conférence régionale sur la décentralisation dont le thème était : Renforcement des capacités des citoyens pour participer dans la mise en œuvre de la décentralisation au Cameroun 2015-2017.

 

Elle a réuni plusieurs autorités administratives, des élus locaux et plusieurs acteurs de la société civile.

 

L’ONG Un Monde Avenir étant l’organisation relais dans la région du Littoral, par la voix de son Président du Conseil d’Administration (PCA) en lieu et place du Coordinateur empêché, a dit les mots de bienvenue à l’ensemble des participants venus à la conférence régionale sur la décentralisation. Il a commencé par saluer la présence des autorités administratives et élus locaux venus nombreux, en suite par remercier toutes les organisations de la société civile qui se sont déplacées. Dans son propos, il a tenu à réitérer l’engagement de l’organisation à militer pour une décentralisation effective au Cameroun, et qu’elle reste ouverte pour toute sollicitation de son expérience sur la question.

Au nom de Mr le Délégué du Gouvernement empêché, le Secrétaire Général de la CUD a commencé par adresser ses remerciements à tous les participants présents. Il a par la suite reconnu la grande importance du thème qui nous a réunis en ce jour à savoir : La Décentralisation ; et a demandé à ce qu’un accent particulier soit mis entre l’Organe Exécutif et l’Organe Délibérant.

La réprésentante du MINEPAT dans son exposé s’est étendu sur l’organisation institutionnelle de la décentralisation. Elle a cité les lois du 22 juillet 2004 qui fixe les règles applicables aux communes ; elle nous a par la suite rappelé la notion de tutelle en l’occurrence la tutelle du Préfet sur les mairies. Et nous a fait comprendre que 21 compétences ont été transférées pour les activités culturelles et sportives.

Les différents programmes du MINEPAT :

-          Le PNDP : il a multiples bailleurs de fonds et a pour tutelle le MINEPAT

-          FEICOM : son rôle est d’accompagner les CTD dans la mise sur pied effective de la décentralisation

-          Commune et Vie Commune du Cameroun :

Elle a continué en nous disant que 7600 projets ont été réalisés à hauteur de 80milliards de francs cfa. Et à nos jours, 92% des compétences ont déjà été transférées de l’Etat vers les CTD.

Elle a terminé en nous parlant des différents défis à relever à savoir :

-          La vulgarisation accrue des textes de la décentralisation

-          La mise en place d’un fond d’investissement

En somme, selon le MINEPAT, la décentralisation est belle et bien mise en œuvre au Cameroun et avance surement.

       LLes recommandations

-          Il serait judicieux de voir comment mettre sur pieds un mécanisme de rapprochement entre les parlementaires et les élus locaux

-          Mettre un accent sur la formation des élus locaux

-          Instaurer un dialogue permanent entre les populations et leurs élus

-          Relancer la plateforme de collaboration

-          Apaiser les rivalités entre partis politiques

-          Mutualiser les expertises

-          Mettre sur écrit les différentes suggestions que l’on souhaiterait adresser aux élus car l’administration est écrite